Destruction AllStars vient tout juste d’atterrir sur PS5 via l’abonnement PS Plus. Les abonnés peuvent donc dès aujourd’hui mettre la main sur le tout nouveau jeu de Lucid Games Limited dont la sortie était dans un premier temps prévue pour novembre 2020.

Bonne affaire pour les membres PS Plus, qui évitent ainsi de débourser près de 70€ pour tester cette nouvelle franchise. Avec Destruction AllStars, Sony promet de délivrer un jeu en ligne inédit au gameplay nerveux. Pari tenu ?

Boulet de canon

Destruction AllStars, c’est donc un jeu principalement multijoueur qui place le joueur au volant de bolides déjantés. Le but principal, ou du moins la façon de marquer des points est de foncer dans le tas, abîmer et même exploser les voitures adverses. Évidemment, les développeurs ont conçu quelques variantes à ce concept de base, vieux comme la Lune.

Destruction AllStars propose un gameplay accessible et défoulant
Foncer dans le tas, ça a quelque chose d’apaisant, n’est-ce pas ?

Nous avons donc un mode Carnage, ou chacun pour soi. Sur les 16 pilotes, celui qui réalisera le plus haut score remportera la manche. Il y a également le mode Rescapé qui fait office de survie. Ici, l’arène se détruit petit à petit. Tomber dans le vide ou se faire mettre K.O. signifie le game over. Le dernier en vie, ou celui ayant obtenu le plus haut score en si le temps est terminé remporte la partie.

Intempéries de tôle dans Destruction AllStars

Du côté des modes de jeu en équipe (8 contre 8), on compte le mode Épargne. Dans cette épreuve, les joueurs doivent sortir de leur véhicule et récolter les pièces détachées tombées des voitures explosées pour les déposer dans l’une des 3 banques sur la map. A chaque dépôt, l’objectif se capture un peu plus. L’équipe qui parvient à tenir 2 ou 3 objectifs jusqu’au temps imparti remporte la manche.

Pour terminer, le mode Autornade est le plus particulier. Au centre de l’arène se situe une grosse tornade avide de points. Lorsque l’on touche ou détruit un bolide ennemi, on gagne des points. Les conserver fait drastiquement augmenter les gains, passant de 5 à 15 puis 30 et ainsi de suite. Mais c’est aussi très dangereux, car en cas de K.O, on perd tout ce qu’on a accumulé. Enfin, pour déposer ses points, il faudra sacrifier son 4 roues dans cette tornade. Sympa, non ?

Parfois, c’est bien d’y aller à pied

Mais dans Destruction AllStars, il ne suffit pas de foncer dans le tas. Dans la pratique, le gameplay comprend quelques subtilités. Lorsqu’un joueur arrive sur la map, il doit prendre l’un des véhicules de base disposés devant lui. Le joueur peut s’éjecter de ce véhicule pour plusieurs raisons. La première est de sauver sa peau avant qu’il ne soit détruit. Cela évite d’être jeté sur la route et éventuellement être écrasé par un autre.

Une autre raison est de sortir pour se mettre à sauter sur les plateformes et courir sur les murs pour ramasser des points. Vous l’avez compris, il y a une véritable dimension parkour dans cette exclu PS5. Ces points se présentent sous forme de pierres rouges et servent à recharger deux jauges. L’une sert à invoquer le véhicule propre à chacun des 16 héros de Destruction AllStars. L’autre sert à recharger la capacité inhérente à chaque personnage lorsqu’il est à pied.

Quel héros est fait pour vous ?
Destruction AllStars propose day one 16 héros et véhicules uniques

Chacun des 16 héros est assez unique. Il dispose d’une technique qui peut fortement varier d’un personnage à l’autre. Destruction AllStars peut ainsi s’adapter à la façon de joueur de chacun. Il y a des pouvoirs d’invisibilité (partielle), un autre pour courir plus vite et attraper plus facilement un véhicule ennemi ou un autre permettant de voir à travers les murs. Ce n’est bien sûr que quelques exemples parmi tant d’autres.

Les voitures, elles, ont des fonctions assez sympas aussi. Il y a un énorme engin lent, mais pouvant déployer occasionnellement un bouclier protecteur, ou une voiture très rapide pouvant se fondre momentanément dans le décor. Leur design est lui aussi très varié, tout comme les bruits de leur moteur. Le jeu s’inspire de voitures de rallyes, de Pick up, de voitures de GT et ne laissera donc pas les amoureux de 4 roues indifférents.

Quel véhicule est fait pour vous dans Destruction Allstars ?

Un semblant de scénario, 50 nouvelles épreuves

Si l’on veut s’écarter du mode en ligne et de ses 4 objectifs, le joueur peut se diriger vers les défis. Ceux-ci donnent un semblant de scénario avec de courtes altercations entre certains personnages. Chaque défi comporte une série d’épreuves, et certaines d’entre elles proposent des objectifs que l’on ne retrouve pas en multijoueur. Voilà donc un excellent moyen de s’offrir de nouveaux frissons, d’autant plus qu’environ 50 nouvelles épreuves peuvent être débloquées. Pour les plus expérimentés, on vous préviens déjà: l’IA sera un peu faiblarde durant les premiers rounds.

Pour que le joueur puisse se démarquer visuellement du reste de la bande, des skins peuvent être achetés avec des Points AllStars obtenus lors de passages de niveaux, après avoir obtenu l’XP de partie. Ces skins sont malheureusement peu variés et représentent en générale l’apparence de base colorée d’une différente façon.

La personnalisation n'est pas sans limite
Le manque de customisation de héros et de bolide dénote un peu

La DualSense, véritable atout de la PS5

Parlons aussi des sensations à la DualSense qui sont tout simplement excellentes. Lucid Games délivre avec Destruction AllStars une nouvelle exclu PS5 exploitant intégralement les gâchettes adaptatives et le retour haptique du pad. On a la sensation de retrouver l’étonnement que nous avions eu lors du premier contact avec Astro’s Playroom. Le dénivellement des maps, le ronronnement du moteur, le crissement des pneus et le cliquetis du moteur cassé sont retranscrits avec brio dans nos mains. C’est assez impressionnant, il faut l’avouer, et cela propulse l’expérience de jeu au-delà de ce que nous avions connu sur les précédentes générations.

Des Dualsense sont déjà en vente chez Walmart

Il faudra le mûrir, mais le fruit est déjà onctueux

Avec la PS5, l’aspect visuel et le gameplay ne sont désormais plus les seuls éléments à prendre en compte pour faire une bonne exclusivité. Le studio se doit d’exploiter au mieux toute la technologie de la DualSense, du disque SSD (c’est le cas pour ce titre !) mais aussi l’audio qui fait un pas de géant sur le plan immersif. Avec le Tempest Engine, les développeurs retranscrivent une très bonne atmosphère sonore à 360 degrés. C’est juste dommage que cette réalisation sensorielle soit gâchée par le fait que l’on ne peut pas couper le micro des adversaires en multijoueur. Peut-être pour une prochaine mise à jour ?

Destruction AllStars est disponible du 2 février au 6 avril dans les jeux PS Plus ou à l’achat digital et physique dès le 28 février prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here